pp
Ap 5,5

Ap 5,5   (TOB)

Et je vis, dans la main droite de celui qui siège sur le trône, un livre écrit au-dedans et au-dehors, scellé de sept sceaux.

Et je vis un ange puissant qui proclamait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux ?

Mais nul, dans le ciel, sur la terre ni sous la terre, n’avait pouvoir d’ouvrir le livre ni d’y jeter les yeux.

Je me désolais de ce que nul ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre et d’y jeter les yeux.

Mais l’un des anciens me dit : Ne pleure pas ! Voici, il a remporté la victoire, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David : il ouvrira le livre et ses sept sceaux.

Alors je vis ; au milieu du trône et des quatre animaux, au milieu des anciens, un agneau se dressait, qui semblait immolé.


HAUT DE PAGE